Imaginons l'habitat périurbain de demain

Programme : Concours
Situation : Malville
Superficie :  7500 m² SHOB
Montant des travaux : € HT
Maîtrise d’ouvrage : Pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire
Equipe de maîtrise d’œuvre : 

Architecte mandataire : k o g i  Architecture

Constructeur : Trecobat
Calendrier :  Concours 05/2019

Habitat, plus que logement

L’habitat, en écologie, se définit comme «le milieu» apte à favoriser la vie. Nous abordons la question de l’habitat au sens large, comme celle du «milieu» : c’est à dire du «bassin de vie» de ses habitants. Le projet est ancré sur son territoire, en lien avec les continuités paysagères et les activités qui le constituent.

 

Le choix du mode doux et de l'intégration paysagère

Adossé au mail piéton reliant les écoles au complexe sportif, le projet s’inscrit comme un jalon de ce parcours, parmi les lieux portant des activités de plein air.

Une circulation douce partagée entre piétons, vélos et voitures permet d’accéder aux habitations.

Le site se situe au croisement entre forêt et prairie. Les arbres existants, bouleaux et chênes, sont autant que possible conservés sur la parcelle. Garant de cette symbiose avec le contexte boisé, l’équipe conception-réalisation entend construire en ossature bois.


Vivre ensemble: autour de sa construction

L’espace public est ici support du lien social. Un  soin particulier est donc apporté aux aménagements, espaces mutualisés, et aux espaces de transitions. La placette, centrale, est un «salon» pour le quartier. Les jardins collectifs sont propices au lien social, et à la transmission entre générations.

 

Des lieux habités par la différence, garantie d'une mixité sociale et générationnel

Par leur volumétries, les habitats ou groupements d’habitat révèlent les individualités : les volumes et les entrées de chacun sont identifiables, les matérialités sont variées. Une variété de typologies, mêlant accession et locatif, permet à la mixité sociale et générationnelle de s’établir.

Un travail de co-conception permettra d’intégrer certaines customisation du projet par les futurs habitants, assurant ainsi une forte appropriation. Un premier soin mutuel apporté au futur quartier de vie.

Densité et Évolutivité

A la manière de «micro-urbanismes», en veillant à la qualité des transitions, nous permettons à une densité «bienveillante» de l’habitat de se mettre en place. Les proximités sont compensées par la mise en place de «vases d’expansion» des usages : une pièce en plus, un espace extérieur, des locaux mutualisés généreux, une ruelle intérieur, une annexe permettant le télétravail sans déborder sur la maison, ...

Enfin, les typologies sont pensées de manière à favoriser la mutation, l’évolution, la densification, par des dispositifs structurels ou architecturaux. Cette capacité de mutation du bâti est garante d’un cadre de vie participant à la dynamique de la ville au sens large.

Par son mode de vie, la gestion des eaux pluviales, les jardins partagés et les locaux mutualisés, l’opération entend être un lieu d’expérimentation du «vivre autrement», à faible empreinte écologique.